Menu

Santé - Alimentation - Médecine

Échographie diagnostique – POSTDIPLÔME

L’échographie est un domaine stimulant qui évolue constamment. En tant que membres de l’équipe soignante, les échographistes produisent des images des différentes parties du corps humain en fonction des informations cliniques recueillies et transmettent des résultats échographiques précis aux radiologistes.

AccueilProgrammes et coursÉchographie diagnostique – POSTDIPLÔME
Sudbury
Dates de rentrée par site
3 étapes
Durée (en présentiel)
En présentiel
Mode d’enseignement
Certificat post-diplôme de l'Ontario
Titre de compétences
ECHO
Code d’admission
Programme contingenté
Sept 2024
Rentrée

*La formation à distance n’est pas disponible pour les candidates et candidats internationaux.

Bien comprendre le programme

Description complète

L’échographie est un domaine stimulant qui évolue constamment. En tant que membres de l’équipe soignante, les échographistes produisent des images des différentes parties du corps humain en fonction des informations cliniques recueillies et transmettent des résultats échographiques précis aux radiologistes. La profession exige un esprit critique, un bon jugement et la capacité de fournir des soins de santé sécuritaires et compétents. À l’heure actuelle, il y a une pénurie de technologues en échographie dans le domaine des soins de santé. Le programme de trois semestres prépare les étudiantes et étudiants à passer les examens nationaux de certification d’Échographie Canada après l’obtention de leur diplôme. Ces examens sont offerts en français. Le programme est agréé par Agrément Canada (EQual™).

https://accreditation.ca/assessment-programs/health-education-accreditation/programs/

Les personnes diplômées d’un programme agréé sont admissibles aux examens de certification nationaux administés par Échographie Canada.

Après avoir réussi les examens nationaux de certification, les titulaires du diplôme reçoivent le titre d’échographiste généraliste canadien autorisé (CRGS). Afin de pouvoir travailler en Ontario, il faut s’inscrire auprès de l’Ordre des technologues en radiation médicale et en imagerie médicale de l’Ontario (OTRMIMO).

L’OTRMIMO a plusieurs exigences pour l’inscription. Pour savoir si vous êtes admissible à exercer en Ontario, veuillez consulter le site Web : https://www.cmrito.org/applicants/registration-requirements/.

Les étudiants et étudiants doivent participer à des simulations cliniques ou en laboratoire à titre de clients et d’échographistes.

L’horaire du programme comprend des cours offerts en soirée et en fin de semaine.

Un stage clinique de 1200 heures est prévu pour renforcer les compétences techniques, professionnelles et interpersonnelles, ainsi que les méthodes de prise en charge des clients. Il n’y a aucune période de vacances pendant ce stage.

Pour plus d’informations sur la profession d’échographiste et sur les profils nationaux des compétences, veuillez consulter le site Web d’Échographie Canada à l’adresse suivante : https://sonographycanada.ca/fr

Le programme en images

Cours enseignés (en présentiel)

Besoin d’aide pour vos horaires ?
Contacter un conseiller pédagogique

Étape 1

Physique et instrumentation I

L’étudiante ou l’étudiant acquiert une solide compréhension des mécanismes de l’échographie. On examine comment une échographie est formée, comment celle-ci interagit avec les tissus humains et on prend connaissance des effets biologiques. Chacun se familiarise avec les appareils qui émettent, reçoivent et présentent les données échographiques. En laboratoire, l’étudiante ou l’étudiant choisit les sondes appropriées, apprend à reconnaitre les artéfacts et à ajuster les paramètres avec précision en vue d’afficher, avec exactitude, les données recueillies lors de l’examen échographique, tout en respectant le principe ALARA.

Échographie abdominale I

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie de l’apparence échographique des divers organes de l’abdomen et du rétropéritoine. Par le biais d’études de cas, l’étudiante ou l’étudiant analyse les données fournies et apprend à reconnaître l’apparence échographique d’un abdomen normal et anormal ainsi que l’apparence des variantes normales et des artéfacts. En laboratoire, on balaye les divers organes et le rétropéritoine en faisant appel au raisonnement spatial et à des connaissances approfondies en anatomie et en physiologie tout en respectant le principe ALARA. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. Enfin, l’étudiante ou l’étudiant apprend à communiquer les résultats des données échographiques en rédigeant une impression technique précise et concise.

Échographie obstétrique et gynécologique I

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie du système reproducteur de la femme et de la croissance et du développement de l’embryon et du fœtus. L’étudiante ou l’étudiant s’exerce à reconnaître l’apparence normale et anormale du pelvis féminin et d’une grossesse, et ce, par le biais d’études de cas, d’un fantôme, d’un simulateur en échographie diagnostique et de données fournies. De plus, elle ou il applique les techniques de balayage en respectant le principe ALARA. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. L’étudiante ou l’étudiant apprend à évaluer l’état normal ou anormal du système reproducteur de la femme en faisant appel à des connaissances approfondies en anatomie et en physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial. L’étudiante ou l’étudiant apprend également à reconnaître les artéfacts et les variantes normales et à communiquer les résultats des données échographiques avec précision et concision.

Pratique en échographie I

L’étudiante et l’étudiant s’exerce à faire des échographies abdominales, gynécologiques et des structures de surface chez des clients tout en respectant le principe ALARA. Selon les mises en situation fournies, on adapte l’examen échographique à l’état clinique du client. L’étudiante ou l’étudiant applique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. De plus, il s’agit d’offrir un service professionnel qui tient compte des besoins d’une clientèle variée (ethnie, religion, âge, sexe, capacités physiques). En outre, l’étudiante ou l’étudiant analyse les résultats de l’échographie afin de reconnaître une condition normale, anormale, une variante normale et la présence d’un artéfact. Elle ou il rédige une impression technique, précise et concise. L’étudiante ou l’étudiant démontre sa capacité à adapter sa communication en fonction des besoins de la clientèle.

Échographie des structures de surface

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie des structures de surface (p. ex., les seins, les aisselles, l’aine, le scrotum, les testicules, les glandes salivaires, la glande thyroïde et autres structures du cou. On se familiarise avec les biopsies délicates guidées par l’échographie. Par le biais d’études de cas et d’un fantôme on analyse les données fournies et on s’exerce à reconnaître l’apparence normale et anormale des structures de surface. En laboratoire, on emploie la méthode de balayage afin d’évaluer l’état normal ou anormal de la glande thyroïde, les glandes salivaires, les structures du cou, le scrotum et les seins en faisant appel à des connaissances avancées en anatomie et en physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial, tout en respectant le principe ALARA. On apprend également à intégrer les divers modes Doppler à l’examen. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long des examens. De plus, l’étudiante ou l’étudiant apprend à identifier les données normales et anormales, les artefacts et les variantes normales et communiquer les résultats des données échographiques avec précision et concision.

Imagerie, documentation et analyse I

L’étudiant ou l’étudiante se familiarise avec la visualisation de l’anatomie à trois dimensions et y développe son raisonnement spatial. Il ou elle apprend à déterminer les divers plans de coupe acquis en échographie. Cela permet de faire la distinction entre les données normales ou anormales et de déterminer l’orientation de la sonde échographique en relation avec l’image diagnostique et la partie de l’anatomie étant interrogée. En laboratoire, l’étudiant ou l’étudiante développe la technique main-œil, ce qui lui permet d’obtenir des images diagnostiques échographiques de qualité, tout en respectant le principe ALARA. Par le biais d’études de cas, chacun apprend à faire une analyse des données et à pratiquer la rédaction d’une impression technique en fonction de données fournies provenant d’examens échographiques variés, et ce, de façon à assurer une interprétation juste par un radiologue. Les concepts enseignés dans ce cours sont renforcés par des activités d’apprentissage et celles pratiquées en laboratoire entourant la prise d’images diagnostiques échographiques relatives aux organes et structures suivantes : le rétropéritoine, les gros vaisseaux, le pancréas, le foie, les voies et la vésicule biliaire permettant de faire le lien entre la qualité de l’examen et les concepts de la physique et de l’instrumentation. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long des examens.

Soins du client en échographie

Ce cours initie les étudiantes et les étudiants à certaines notions de base relatives aux soins des clients qui nécessitent des examens échographiques. On aborde l’étude des thèmes suivants : l’offre active des services en français, les techniques de communication efficaces, les précautions universelles, la prévention des infections, les techniques aseptiques et non-aseptiques, les techniques ergonomiques liées à l’usage de l’imagerie mobile ainsi que les méthodes sécuritaires pour effectuer le transfert des clients. De plus, selon les mises en situation, on analyse et résout une variété de dilemmes reliés à l’éthique professionnelle et personnelle en faisant référence aux protocoles en vigueur.

Étape 2

Physique et instrumentation II

Dans ce cours, l’étudiante ou l’étudiant acquiert une solide compréhension des mécanismes physiques reliés à l’obtention du signal Doppler et aux divers modes d’affichage (images Doppler couleur et courbes d’analyse spectrale, mode temps mouvement, ondes continues, 2-D, 3-D,4-D et imagerie harmonique). En laboratoire, on intègre ces divers modes d’affichage aux examens échographiques, afin d’obtenir le plus d’information possible et de produire des images de qualité optimale tout en respectant le principe ALARA. L’étudiante ou l’étudiant perfectionne également ses techniques échographiques, notamment en ce qui a trait à l’ajustement des paramètres.

Échographie abdominale II

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie des diverses pathologies de l’abdomen. L’étudiante ou l’étudiant se familiarise avec les interventions chirurgicales et les biopsies délicates guidées par l’échographie ainsi que l’apparence échographique normale et anormale de la vessie et de la prostate. Par le biais d’études de cas, on analyse les données fournies. En laboratoire, on emploie la méthode de balayage afin d’évaluer l’abdomen et la vessie en faisant appel à des connaissances approfondies en anatomie et en physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial, tout en respectant le principe ALARA. On apprend également à intégrer les divers modes Doppler et l’imagerie harmonique à l’examen. De plus, l’étudiante ou l’étudiant décèle avec plus de facilité les données normales et anormales, les artéfacts et les variantes normales. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. Enfin, on apprend à communiquer les résultats des données échographiques à l’aide d’impressions techniques précises, concises et complètes.

Échographie obstétrique et gynécologique II

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie du système reproducteur gravide et non gravide de la femme. L’étudiante ou l’étudiant s’exerce à reconnaître l’apparence normale et anormale du pelvis féminin et d’une grossesse et se familiarise avec les interventions délicates guidées par l’échographie. Par le biais d’études de cas, d’un fantôme et d’un simulateur en échographie diagnostique, on analyse les données fournies et on s’exerce à reconnaître l’apparence échographique d’un examen gynécologique et obstétrique normal et anormal. En laboratoire, on emploie la méthode de balayage afin d’évaluer le système reproducteur de la femme en faisant appel à des connaissances approfondies en anatomie et en physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial, tout en respectant le principe ALARA. On apprend également à intégrer les divers modes Doppler à l’examen gynécologique et obstétrical. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long des examens. De plus, l’étudiante ou l’étudiant identifie avec plus de facilité les données normales et anormales, les artéfacts et les variantes normales et communique les résultats des données échographiques avec précision et concision.

Échographie vasculaire

L’étudiante ou l’étudiant acquiert une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie des artères cérébrales extracrâniennes et du système veineux périphérique des extrémités. L’étudiante ou l’étudiant interprète le signal Doppler et se familiarise avec les autres modes d’affichage (par exemple, le Doppler spectral). Par le biais d’études de cas, elle ou il analyse les données qui lui sont fournies et reconnait l’apparence normale et anormale du système veineux et du système artériel ainsi que les situations critiques qui nécessitent une attention immédiate. En laboratoire, l’étudiante ou l’étudiant fait des échographies vasculaires de base en faisant appel à ses connaissances avancées en anatomie et physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial tout en respectant le principe ALARA. Elle ou il applique les techniques vasculaires aux autres études échographiques. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. L’étudiante ou l’étudiant reconnait et documente les données normales et anormales, les artéfacts et les variantes normales et communique les résultats des données échographiques avec précision et concision. La diplômée ou le diplômé du programme d’Échographie diagnostique peut se spécialiser en échographie vasculaire.

Pratique en échographie II

L’étudiante ou l’étudiant effectue de façon autonome, dans un délai raisonnable et conformément aux normes professionnelles, des échographies abdominales, gynécologiques et des examens des structures de surface. Elle ou il effectue aussi, avec un minimum de supervision, des examens vasculaires et des examens des structures musculosquelettiques chez des clients. Elle ou il respecte le principe ALARA tout au long des examens. L’étudiante ou l’étudiant applique les principes ergonomiques tout au long des examens. Enfin, elle ou il intègre les principes d’une communication efficace de façon à répondre aux besoins des clients.

Imagerie, documentation et analyse II

L’étudiant ou l’étudiante se familiarise davantage avec l’interprétation des données, la visualisation de l’anatomie à trois dimensions et y développe son raisonnement spatial. En laboratoire, l’étudiant ou l’étudiante perfectionne la technique main-œil, ce qui lui permet d’obtenir des images diagnostiques de qualité tout en respectant le principe ALARA. De plus, en laboratoire et par le biais d’études de cas, chacun fait une analyse des données et formule une impression technique écrite et orale aux fins d’interprétation par un radiologue. Les nouveaux concepts enseignés dans ce cours sont renforcés par des activités d’apprentissage et celles pratiquées en laboratoire entourant la prise d’images diagnostiques échographiques relatives aux organes et structures suivantes : le système urinaire, gastro-intestinal et lymphatique, la rate et la paroi abdominale et le pelvis mâle permettant de faire le lien entre la qualité de l’examen et les concepts de la physique et de l’instrumentation. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long des examens.

Échographie des structures musculosquelettiques

Ce cours permet d’acquérir une compréhension approfondie du système musculosquelettique et du cerveau du nouveau-né. L’étudiante ou l’étudiant s’exerce à reconnaître l’apparence normale et anormale des structures musculosquelettiques et du cerveau du nouveau-né, ainsi que l’apparence des variantes normales et des artéfacts, et ce, par le biais d’études de cas et de données fournies. En laboratoire, on interroge méticuleusement les structures musculosquelettiques (p. ex., le tendon d’Achille, l’épaule), en faisant appel à ses connaissances avancées en anatomie et en physiologie ainsi qu’au raisonnement spatial, tout en respectant le principe ALARA. L’étudiante ou l’étudiant met en pratique les principes ergonomiques tout au long de l’examen. Enfin, elle ou il apprend à communiquer les résultats des données échographiques en rédigeant une impression technique précise et concise.

Étape 3

Stage clinique - Échographie

L’étudiante ou l’étudiant consolide toutes les connaissances et habiletés acquises durant les deux premières étapes du programme. Elle ou il perfectionne sa technique œil-main ainsi que ses techniques de balayage et développe des méthodes de travail efficaces. L’étudiante ou l’étudiant s’exerce à procurer des soins de qualité à une clientèle variée. Elle ou il effectue des examens échographiques normaux et anormaux des systèmes du corps humain conformément aux renseignements cliniques reçus. Elle ou il produit des images de qualité supérieure tout en respectant le principe ALARA. L’étudiante ou l’étudiant transmet au radiologue une analyse précise et concise des données recueillies.

Échographie diagnostique – POSTDIPLÔME

Ce programme est fait pour vous ?

Les études postsecondaires exigent un investissement important en temps, en argent et en efforts. Prenez votre temps. Songez à vos intérêts et passions et considérez les perspectives de carrière. Besoin d’aide? Nous sommes là pour répondre à vos questions!

Demande d'informations

    Ce site web utilise des cookies.

    Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.